du 10/01/2009 au 21/02/2009

« Dialogue » sur « l’inquiétude du quotidien »

Myriam Baudin – Nadia Benbouta

Axel Pahlavi – Viviane Sermonat

Invitation-recto-w

Alors que dans tous les réseaux technologiques de communication, les images et les informations se multiplient d’une manière exponentielle, constituant et reflétant ce que nous appelons avec dérision les événements de notre quotidien, peindre en utilisant des techniques traditionnelles, avec la volonté de figer un instant de cette réalité peut paraître une véritable gageure. Parvenir à relever ce défi pour de jeunes artistes les fait s’exposer à bien des critiques de principe avant même d’exposer leurs œuvres. Tout d’abord parce que d’après certains, la modernité d’une représentation ne se conçoit qu’en adéquation avec l’actualité du médium, ensuite parce que le rassemblement des « Mythologies » (1) énoncées par Roland Barthes dans les années cinquante est déjà rentré au musée à la fin des années soixante-dix. Devenues Quotidiennes, les Mythologies (2) par le biais de la représentation permirent la consécration des peintres de la Nouvelle Figuration.
L’histoire de l’art, tout comme l’histoire, a le droit et peut-être le devoir de se répéter pour s’enrichir de ce qui la génère. Si hier, le constat d’une société en mutation se faisait sur le mode de la contestation politique et somme toute optimiste et constructive, aujourd’hui, les idéologies et les utopies semblent avoir déserté au profit d’une inquiétude face à un quotidien qui se fait plus menaçant. C’est ce qui semble se lire dans les images parfaitement maîtrisées de ces quatre artistes attentifs au monde qui les entoure, et capables de traduire en peinture notre réalité à la fois trouble et violente.

Jean-Pierre Plundr

(1) « Mythologies » Roland Barthes. Éditions du Seuil (1957)
(2) « Mythologies Quotidiennes » Exposition organisée à L’ARC en 1977

Oeuvres exposées du 10/01/2009 au 21/02/2009

Myriam Baudin

Nadia Benbouta

Axel Pahlavi

Viviane Sermonat

Dossiers de presse : Myriam BaudinNadia BenboutaAxel PahlaviViviane Sermonat

Accrochage de l’exposition